Promo indé / label / éditions / conseil / formation

MISTER MILANO « Mister Milano »

MisterMilano_VisuelAlbum(10/11/2017 – Yotanka / PIAS)

Max Usata et Igor Stepniewski de Puts Marie et le batteur zurichois Lou Caramella avait créé à New-York une comédie musicale dont le succès a fini par faire naître en tant que tel ce Mister Milano, « une parodie musicale sérieuse de la culture pop, TV et nocturne italienne, aussi triste que perdue ». Et on se surprend à aimer cette italo disco kitsch à souhait, gorgée de sons abrasifs et mélodies dégoulinantes comme une gelata sous le soleil de plomb. Les suisses ont du talent, en mettant cette fois en avant leur côté rital, ils surprennent avec un charme décalé, et comme personne d’autre n’oserait le faire. A découvrir aux Transmusicales de Rennes.

site web facebook

JULIEN PRAS « Wintershed »

Julien Pras Wintershed visuel(27/10/2017 – Yotanka / PIAS)

Fer de lance de la scène indé bordelaise au sein de groupes auréolés d’une haute estime dans des cercles malheureusement trop fermés (Calc, Pull), Julien Pras poursuit depuis 2010 une carrière solo dans le sillage de songwriters américains comme Elliott Smith ou même Brian Wilson. Et ce n’est pas seulement parce qu’il vécu outre-Atlantique qu’il supporte la comparaison : mélodiste doué à la voix aérienne, Julien maîtrise comme nulle autre la subtile nuance entre mélancolie et tristesse, spleen et dépression, faisant des premiers plutôt que des seconds le cocon d’une musique qui sait se faire douce et touchante, sans jamais tomber dans le pathos ou la mièvrerie. Peut-être le plus personnel, son 3e album dont le titre signifie « un abri pour l’hiver » ne déroge pas à la règle, et on aura plaisir à s’y réfugier.

facebook  bandcamp

 

ROPOPOROSE « Kernel, Foreign Moons »

ropoporose_kfm_visuel(17/02/2017 – Yotanka / PIAS)

Qu’importe leur âge (Pauline a « déjà » 20 ans), les frangin-frangine vont affirmer avec ce 2e album enregistré par Thomas Poli (Laetitia Shériff, Dominique A…) une capacité rare à avoir un son, une écriture qui n’appartiennent qu’à eux. On devine une belle culture et un appétit de tous les instants qui leur permet de mélanger kraut, indie-pop, noise, math-rock et lo-fi pour en sortir des titres jamais faciles et pourtant toujours évidents. Tout paraît simple, naturel, alors que c’est souvent inventif, ambitieux, maîtrisé ! Qu’ils appartiennent au « noyau » de ce disque (None, Horses, Spouknit), ou fassent partie des « satellites » un peu plus éloignés de par leur style ou leur méthode d’écriture (Skeletons, Barking In The Park, Holy Birds), les titres de cet album sont autant d’atouts pour répondre avec brio à l’éventuelle pression du 2e album. On attendait une simple confirmation, on va assister à une mise sur orbite.

site web facebook twitter youtubevimeo