Promo indé / label / éditions / conseil / formation

ZËRO / DESPENTES « Requiem des innocents »

Zëro Despentes - Requiem des innocents - visuel(18/04/2020 20/06/2020 – Ici d’Ailleurs / L’Autre Distribution)

Il eut été dommage de ne pas garder une trace de cette première collaboration entre Virginie Despentes et le trio lyonnais, tissant avec conviction un écrin tantôt bruitiste tantôt discret pour les mots de Louis Calaferte, portés depuis 2015 sur bien des scènes par celle qui, laissant ici la plume, se fait actrice et conteuse avec tout autant de talent.

 

facebookbandcamp

 

GONTARD « Le sismographe » feat. LA FELINE – 45T

SIMPLE (GD17-001).indd (18/04/2020 20/06/2020 – Petrol Chips / Ici d’ailleurs)

A l’occasion du Disquaire Day, Gontard tombe de plus en plus le masque. Si la litanie de Néon prolonge la hargne jubilatoire du dernier album 2029, on y avait découvert un côté plus intime, magnifié ici par l’émotion simple du Sismographe où sa voix se mêle à un autre talent à part de la chanson française. Déjà pas malhabile, Gontard fais montre ici d’une « nouvelle adresse », non plus seulement pour nous interpeller, mais pour nous émouvoir.

facebooktwitter

 

 

MATT ELLIOTT « Farewell To All We Know »

MattElliott_FarewellToAllWeKnow_visuel(27/03/2020 numérique – 22/05/2020 physique – Ici d’Ailleurs / L’Autre Distribution)

Voici sans doute l’album qu’on attendait dans la discographie du Bristolien (et Lorrain de longue date) à l’étonnante carrière, entre le dark-trip-hop de son projet d’origine The Third Eye Foundation et les albums alt-folk  sous son nom (dont la richesse a été largement soulignée en live, revisités en compagnie de Vacarme en 2019). Avec l’aide de David Chalmin producteur désormais attitré, Matt entre ici un peu plus dans la cour des grands, Bill Callahan voire Leonard Cohen. Enrichi du violoncelle de Gaspar Claus et de la basse de Jeff Hallam, son propos n’a pourtant jamais été aussi épuré. Pris entre la peur du lendemain et l’espoir (entre The Day After That et The Worst Is Over), c’est celui d’un ami désormais de longue date qui, sans toujours nous épargner comme le font les vrais amis, chemine toujours à nos côtés.

facebook

GONTARD « 2029 »

GONTARD_2029_VisuelAlbum(26/04/2019 – Petrol Chips / Ici d’Ailleurs / L’Autre Distribution)

Imaginant ce que pourra devenir la ville de Gontard-sur-Misère en 2029, l’homme au masque de lapin livre ici un album concept musicalement savoureux, en forme d’enquête sociologique et de galerie de personnages, décrits avec une acuité et un humour qui les rendent vite familiers. Aidé par le beatmaker Vincha et la réalisation de Ray Bornéo, Nico « Gontard » Poncet relève haut la main le défi de creuser avec brio son sillon bien singulier tout en se renouvelant. Chapeau, lapin !

facebooktwitter

 

MICHEL CLOUP DUO « Danser Danser Danser sur les Ruines »

MichelCloupDuo_DDDslR_Visuel_moy(29/03/2019 – Ici d’Ailleurs / L’Autre Distribution)

Elargissant l’instrumentarium comme le propos, Michel Cloup et son batteur Julien Rufié ne livrent pas dans ce 4e album que des moments de saine et visionnaire colère (« Les Invisibles ») mais aussi des instants d’insouciance (« Amnésique Heureux », « Gagnants », « Les Vrais Héros ne Meurent Jamais »), de tendresse et même d’espoir (« Le Futur dans tes Yeux »). Ou comment s’écarter un peu du présent pour mieux y revenir et pourquoi pas réaliser l’utopie.

site web facebook twitterbandcampInstagram

BRUIT NOIR « II/III »

IDA139LP_Sleeve_BRUIT_NOIR_RVB_HD(01/02/2019 – Ici d’Ailleurs / L’Autre Distribution)

Echappés de MENDELSON, Pascal Bouaziz et Mitch Pirès relèvent le défi de pousser plus loin les curseurs de l’humour noir et pince sans rire, de la mauvaise foi jubilatoire, des formules chocs qui ne respectent rien ni personne mais font mouche, sur fond de sonorités abrasives qui en soulignent finement la délicieuse et cathartique violence.

 

facebook

 

ARCA « Forces »

ARCA_Forces_Visuel(19/10/2018 – Ici d’Ailleurs / L’Autre Distribution)

Huit ans après le précédent album du duo, Sylvain Chauveau retrouve Joan Cambon pour ce disque évoquant la vie de ceux qui, tout autour de la Méditerranée, ont essayé de survivre dans des zones de conflit ces quarante dernières années. Minimal quoique mélodique, un projet en forme de réflexion sensorielle, dressant un pont entre la guerre vue de loin dans notre Europe protégée et intimement ressentie si près de nous.

facebook

THE MARRIED MONK « Headgearalienpoo »

TheMarriedMonk_Headgearalienpoo_Visuel(25/05/2018 – Ici d’Ailleurs / L’Autre Distribution)

C’est un retour inespéré que signe là ce groupe culte de la pop indé made in France des années 90/2000. De superbes singles (Gravity, The Obnoxious Two…), une paire de reprises (Bus de Dogbowl, Siamese Twins de Cure), des références malignes aux précédents disques (Love Commander Strikes Again ou le titre de l’album lui-même) : toujours épaulé par Mitch Pirès à la batterie et désormais par le multi-instrumentiste Tom Rocton, Christian Quermalet ajoute un chapitre magistral à une discographie déjà exemplaire. De quoi décrocher enfin le pompom ?

site web facebook bandcamp

ZËRO « Ain’t That Mayhem ? »

Zëro_AintThatMayhem_Visuel(27/04/2018 – Ici d’Ailleurs / L’Autre Distribution)

Ses collaborations avec Virginie Despentes lui ont donné un petit coup de projecteur, mais le trio lyonnais trace sa route sans se poser de questions, construisant avec ce nouvel album une espèce de monstre foutraque, chaud, inquiétant, roboratif et finalement riche de tant de facettes que chacun pourra y trouver sa propre porte d’entrée.

facebookbandcamp

THE THIRD EYE FOUNDATION « Wake The Dead »

TheThirdEyeFoundation_WakeTheDead_Visuel(30/03/2018 – Ici d’Ailleurs / L’Autre Distribution)

Huit ans après « The Dark », Matt Elliott réactive son projet d’origine, à des années lumières de ce qu’on connait de lui en solo. Trip-hop écorché, dark drum & bass, électro-noise : qu’importent les étiquettes, cette musique instrumentale et bruitiste n’est pas faite pour l’ouverture, elle est faite pour vous enfermer. Entouré cette fois de David Chalmin, Raphaël Ségunier (tous deux investis déjà sur ses récents projets solo) et de Gaspar Claus, le bristolien de Nancy offre avec « Wake The Dead » une œuvre dont l’abstraction, la déconstruction des repères et finalement le refus de toute logique constituent un surprenant et réconfortant appel au lâcher prise. Réveiller les morts n’est pas une affaire de sens, mais de sensations.

site web facebook