Promo indé / label / éditions / conseil / formation

SUPER PARQUET « Super Parquet »

U05_140x125_2 volets_4mm_1CD2(15/11/2019 – Pagans / Inouïe Distribution)

Découvert aux Trans 2016 où il fit sensation avant d’enchaîner les concerts, le quartet (venu pour moitié des musiques électroniques et pour moitié du trad) invente un passionnant territoire où drone et bourdon se mélangent, où le dancefloor s’appelle aussi parquet, où l’on conjugue naturellement richesse, puissance, transe et simplicité, en live comme sur disque. Un premier album d’autant plus attendu.

site web facebook  soundcloud

 

GEYSIR « Malsamaj »

GEYSIR_Malsamaj_VisuelAlbum(15/11/2019 – Figures Libres Records / L’Autre Distribution)

Derrière ce nom aux consonances islandaises et ce titre d’album en esperanto (qui signifie différent) se cache le couple formé par les ex NestorIsBianca Marie-Céline Leguy et Lionel Laquerrière (complice de Yann Tiersen au sein d’ESB ou musicien pour Mesparrow). Bien qu’électronique, pointu et essentiellement instrumental, voilà un disque pourtant charnel, pop et facile d’accès, dès l’introductif Tessin jusqu’au nostalgique Vague en passent par un Aqualung riche en émotion ou un saisissant Le Mond (avec la voix et l’influence du singulier Fred und Luna). Sans oublier l’impressionnant single Heat Me. Geysir fait surgir voyages étranges et rêves chaleureux dans la réalité, avec simplicité et talent.

facebook  bandcamp

THÉ VANILLE « Ville hantée » ep

TheVanille_VilleHanteeEP_visuel(01/11/2019 – Autoproduction / Bako Records)

Malin comme le titre de son nouveau disque, le trio de Tours sais mélanger les genres comme ici les lettres pour créer un drôle de monstre gentil, dont les aïeux seraient aussi bien Deerhoof, Nirvana et King Gizzard que No Doubt ou les B52s. Le riff accrocheur de Wonsy Betty ou le leitmotiv de Vortex In My Cortex ont déjà largement fait leur preuve sur des scène chauffées à blanc, les voici en bonne compagnie sur un disque habité.

site web facebook  youtubeInstagram

 

28e ROCKOMOTIVES DE VENDOME

 

Rockos19_Carré Insta-01ROCKOMOTIVES (19-26/10/2019 – Vendôme) – Chaque automne, les amateurs et professionnels de musique se réunissent à Vendôme pour les légendaires « Rocko », qui pour la 28eédition (déjà !) proposent une programmation mêlant têtes d’affiche établies (Youssoupha, Les Wampas, Flavien Berger), jeunes artistes émergents (Chilla, Stuffed Foxes) et musiciens de la région, le tout dans une ambiance chaleureuse qui a fait la réputation du festival. Passionnés de musiques actuelles et/ ou amateurs de rendez-vous festifs et conviviaux, Les Rockomotives vous attendent du 19 au 26 octobre !

site web facebook spotify

MIËT « Stumbling, Climbing, Nesting »

Miët_VisuelAlbum

MIËT « Stumbling, Climbing, Nesting » (18/10/2019 – Kshantu / Ici d’Ailleurs / L’Autre Distribution) – On a croisé le one-woman band de la bassiste-chanteuse Suzy LeVoid sur de nombreuses scènes alors qu’elle n’avait à son actif qu’un EP autoproduit en 2016, et au sein de MellaNoisEscape où sa présence impressionne tout autant. Déroulant le Mythe de Sisyphede Camus comme fil rouge d’un premier album où il faut « trébucher, grimper, faire son nid » dans un monde régi par l’absurde, la nantaise invite l’auditeur à un voyage aussi fascinant qu’inquiétant, où voix et basse polymorphes servent un rock indus allant du calme à la fureur. Aux obstacles qui se dressent (October, The Queen Of Gloom), l’esprit et la mémoire peuvent servir de refuge (Our Walking Lives, Anophecy) en attendant de trouver son refuge (Nesting) et pourquoi pas de laisser son empreinte (Many Masters) : un parcours qui peut ressembler à celui de tout humain avec ses faiblesses et ses désirs.

facebook youtube bandcamp

 

LION SAYS « Other Side Effects »

LION SAYS - album cover [small]Lion Says « Other Side Effects » (18/10/2019 – Monstre Sonore / PIAS)Pour son deuxième album, Lionel Giardina alias Lion Says explore des nouveaux aspects de sa musique, mêlant à ses premiers amours (le folk et le rock) des influences venues d’ailleurs, du blues à la soul en passant par le gospel. Entre quête de simplicité (Changing Tune,Gimme A Party), introspections sur la paternité (Sorry Son,Through The Storm) et regards perplexes sur nos sociétés (A Thousand Likes, Mad Chandeliers), « Other Side Effects » apparaît comme le cri du coeur d’un père, aussi inquiet du futur qu’il laissera à ses enfants que profondément apaisé. Lion Says comprend le monde, sa façon à lui de mieux vivre avec.

site web facebook youtube

LA FELINE « Vie Future »

LA FELINE « Vie future » (11/10/2019 – Kwaidan / Differ-Ant) – Après deux albums (Adieu l’enfance, Triomphe) puis un livre (Dialectique de la pop) largement acclamés, Agnès Gayraud aka La Féline revient avec un disque pour ainsi dire cosmique, marqué par le cycle de la vie qu’elle a expérimenté durant son écriture, entre deuil et maternité. Depuis l’introductif Palmiers sauvagesjusqu’aux presque mystiques Où est passée ton âmeet Visions de Dieuen passant par le superbe Effet de nuit, c’est la bande-son de notre présent menacé que dessine La Féline, entre cold-wave et balades astrales. Le voyage s’annonce inquiétant mais palpitant.

site web facebook twitter youtube

 

SAMIR BARRIS « Fin d’été »

 

Samir_Barris_by_Lydie_Nesvadba_2SAMIR BARRIS « Fin d’Eté » (20/09/2019 – T4A / Inouïe Distribution) – Occupé entre autres par son projet jeune public Ici Baba, le bruxellois s’était fait discret de ce côté ci du Quiévrain depuis ses deux premiers albums, mais qu’on le découvre ou qu’on le redécouvre 10 ans après (!), le charme de son apparente simplicité fonctionne. Seul, avec l’aide de Chloé Lacan (Le Fil) ou de Claire Redor (Bonne Vacances) ou qu’il emprunte ses mots à Ronsard, Hugo, Baudelaire, Mallarmé, Verlaine ou Barbara, Samir Barris puise sans complexe dans la pop, le jazz ou la bossa, se moquant bien que la n-ième vague « nouvelle chanson française » dont il fit partie malgré lui soit retombée en écume.  Avec sa plume alerte et sa voix douce comme une saudade, Samir Barris fait de cette fin d’été un été sans fin…

site web facebook youtube

HILDEBRANDT  » îLeL »

 

Hildebrandt_iLeL_VisuelAlbum(13/09/2019 – At(h)ome / Sony) Depuis son premier album « Les Animals » en 2016, Hildebrandt a fait du chemin. Après avoir exploré en chanson la recherche d’humanité et la rencontre de sa partie animale, le voilà maintenant en quête de son pendant féminin. Le virage est conséquent, mais la question reste la même : comment trouver sa place quand on ne rentre pas dans les cases ?

Sous des tonalités pop teintées de blues, rock et synthétiques, Hildebrandt étudie son double féminin (Je suis deuxTravesti), s’oppose à l’omnipotence du genre dans les rapports humains (Garde tout bas), et défend l’amour universel libéré des carcans sociaux (Qui de nous, Emilienne).

« îLeL » déshabille, démaquille, démasque, et surtout contemple.

site web facebook twitter soundcloud youtube

Gérald Genty « Là-haut »

GeraldGenty_La-haut_visuel(30/08/2019 – 30 Février / PIAS)

Voilà, Gérald Genty l’a fait. Cet album qu’on n’osait plus vraiment attendre, celui d’un fin mélodiste, auteur habile, musicien émérite qui, certes souvent pour le plus grand plaisir d’une partie d’entre nous, avait toujours préféré une certaine légèreté, avec un goût prononcé pour les jeux de mots si possibles les plus improbables. Son précédent album en fut sans doute le paroxysme, brillant exercice de style presque imposé par ses deux bambins alors qu’il pensait plutôt faire un album sur… la fin, la disparition, la mort. Et le voici, porté par les superbes MH370et Planeur. Et qu’on se rassure, on y retrouvera néanmoins ce qu’on aime chez Gérald, cette tendresse sincère, cette imagination singulière.

facebook twitter soundcloud youtube