Promo indé / label / éditions / conseil / formation

VINCENT DUPAS « Longue Distance »

Digisleeve_2_volets_1CD_sans_livretTVTI-PO2-V-026_WU(08/03/2019 – Mus’Azik / Differ-Ant)

C’est sous la jolie définition de « folk sonique » que l’ex My Name Is Nobody (également croisé au sein de Binidu ou Fordamage) propose un premier album fort en mélodies pop accrocheuses, qui ne s’interdisent pas quelques incartades dans un rock plus bruyant, que ce soit en français (Si Haut, L’Hiver, Mon Pays avec Nona Marie de Dark Dark Dark, Boxer le Vent…) ou en anglais (At The Corner of The Ocean…). Habitué des marathons, le nantais réussit à offrir une collection de chansons immédiates et qui pourtant, tiennent largement la (longue) distance.

facebookyoutubetwittertumblr

THE YOUNG GODS « Data Mirage Tangram »

TheYoungGods_DataMirageTangram_Visuel(22/02/2019 – Two Gentlemen / Differ-Ant)

En 30 ans de carrière, le plus grand groupe suisse a influencé aussi bien Mike Patton que David Bowie ou Trent Reznor mais il trace encore sa route. Officiant aux machines dans les 80s, Cesare Pizzi est de retour au côté du leader Franz Treichler et du batteur Bernard Trontin pour un album en forme de voyage en sept étapes comme les pièces de ces puzzles japonais qui peuvent prendre différentes formes, le tout mixé par Alan Moulder. Du saisissant mantra Entre en Matière aux longues plages étranges d’All My Skin Standing et Everythem en passant par la bulle You Gave Me A Name et l’efficace groove de Figure Sans Nom, les jeunes dieux semblent décidément immortels.

site web facebook twitter youtube

 

 

NAMDOSE (BRNS / ROPOPOROSE)

Namdose_VisuelAlbum(08/02/2019 – Yotanka / PIAS France)

Initiée par les Nuits Botanique de Bruxelles et les Rockomotives de Vendôme, la rencontre entre le trio belge BRNS et le duo français Ropoporose est allée au-delà de l’éphémère expérience live-à-deux-batteries avec la naissance d’un vrai groupe à part entière, et l’enregistrement de cet album où l’on retrouve énergie, sens des cassures rythmiques, goût pour les mélodies acidulées autant que les déluges bruitistes. Bien plus qu’une simple addition.

facebook

BRUIT NOIR « II/III »

IDA139LP_Sleeve_BRUIT_NOIR_RVB_HD(01/02/2019 – Ici d’Ailleurs / L’Autre Distribution)

Echappés de MENDELSON, Pascal Bouaziz et Mitch Pirès relèvent le défi de pousser plus loin les curseurs de l’humour noir et pince sans rire, de la mauvaise foi jubilatoire, des formules chocs qui ne respectent rien ni personne mais font mouche, sur fond de sonorités abrasives qui en soulignent finement la délicieuse et cathartique violence.

 

facebook

 

BEYRIES à Aurore Montréal

Beyries Landing(04/12/2018 – Le 1999 / Paris)

Une carrière classique de brillante business woman s’ouvrait à la jeune montréalaise avant qu’elle ne connaisse (et par deux fois) l’épreuve du cancer. Elle se réfugie alors dans la musique et fait ainsi naître les chansons de son premier album Landing : la lumineuse simplicité et la beauté pure de sa folk anglophone font mouche, l’album est N°1 au Québec (N°7 au Canada) et elle donne une centaine de concerts à travers le pays. Elle chante aussi en français comme sur le duo avec Louis-Jean Cormier qui l’a révélée, où un EP bien nommé « Beyries en français ». Avant la sortie mondiale de son 2e album au 2e semestre 2019, on peut la découvrir le 4 décembre à l’occasion d’un showcase lors du festival parisien Aurores Montréal (au 1999, Paris XIe, sur invitation).

facebookyoutube

XAVIER PLUMAS « Mayerling »

XavierPlumas_Mayerling_visuel(16/11/2018 – La Lézarde / L’Autre Distribution)

Le leader du Tue-Loup a donné à son 3e album solo le nom d’une montre qui appartenait à son grand-père, un de ces témoignages du passé à la valeur surtout sentimentale, qu’on garde précieusement. Un nouvel album nourri des aubes, des crépuscules et des éblouissements qu’offre la nature, et riche du verbe sans pareil du sarthois, pas maladroit non plus pour trouver des mélodies qui font leur chemin (comme sur Sœur, Ramier Perdu ou Contreforts).

facebook  soundcloud

 

EMILIE ZOÉ « The Very Start »

Emilie_Zoé_The_Very_Start_cover_300dpiRGB(09/11/2018 – Hummus Records / Season of Mist)

Venus de Suisse, la jeune guitariste et son complice Nicolas Pittet signent là un album d’une évidence absolue pour quiconque apprécie le rock indé mélancolique école Two Gallants ou Girls In Hawaii. Mélodies immédiates, arrangements sur l’os, textes fouillés autour du rapport au temps, aux autres, et à la distance, de 6 o’clock à The Barren Land en passant par Loner ou Tiger Song, Emilie Zoé aligne sans prévenir une série de classiques indie instantanés qui font de The Very Start un véritable petit miracle.

site web facebook twitter soundcloudyoutubevimeo 50bandcamp

 

EMMANUEL TUGNY « Plain 30 »

Emmanuel Tugny Plain 30 visuel(09/11/2018 – Vila Mariana / Bigwax ex-La Baleine)

De retour du Caire, toujours écrivain et musicien (et donc ex-diplomate), Tugny invente un paysage imaginaire qui s’appelle Plain 30, telle une étoile lointaine observée depuis une terre « sans pourquoi », enfantine et douce-amère. Comptines, ballades, incursions rock ou pièces plus introspectives, plume littéraire mais forme simple et pop, le tout servi avec cuivres, cordes et instrumentations riches comme on n’en fait plus : voilà un disque délicieusement anachronique, un peu de 70s insouciantes dans notre siècle trop pesant.

facebook

ROBIN FOSTER « Peninsular 2 (The Bridge) »

POCHETTE PROMO - PEN 2 - MDREC020 - 124x124 - V2(16/11/2018 – My Dear Recordings / Kuroneko)

Le compositeur anglais installé en Bretagne donne une suite à son album le plus acclamé en nous proposant une balade sur la presqu’île de Crozon composée sous contrainte « géographique » en s’imprégnant de chaque recoin pour en saisir le sens, l’essence, les petites et les grandes histoires. Avec de nouveau le renfort de Madelyn Ann, et de Dave Pen (Archive) pour le poignant The Island.

site web facebook twitter soundcloudyoutubebandcampInstagram

 

PRINCESS THAÏLAND « Princess Thaïland »

PrincessThailand_VisuelAlbum(26/10/2018 – Primary / AFX)

Repérés aux Inouïs du Printemps de Bourges, les toulousains, ex Sound Sweet Sound, sortent un premier album abrasif et pourtant aérien : entre les incantations féériques de A’Nay, le cri de détresse de Give It Up et la puissance de I Can See (dont la saisissante pochette du LP se fait l’écho), le sextet raconte ici les tiraillements de l’être humain entre illusions et désirs inassouvis.

 

facebook youtubeInstagram soundcloud