Promo indé / label / éditions / conseil / formation

THE ANIMEN « Same Sun / Different Light »

the-animen-album-cover-same-sun-different-light_801874(20/03/2020 – Two Gentlemen / Differ-Ant)

Voici de solides piliers de la scène rock suisse, dont la richesse aura déjà marqué les dernières années, à la croisée des cultures et sans complexe, à l’instar de ce quartet de Carouge (près de Genève), précédé d’une belle réputation scénique. En décidant pour ce 3e album de « casser les règles à la con » qu’ils s’étaient imposés par le passé, c’est sous la houlette de Samy Osta (Feu!Chatterton, La Femme) qu’ils livrent un disque malin et nonchalant, riche en trouvailles mélodiques derrière la formule rock’n’roll on ne peut plus classique, et portée par la voix chaude de Théo Wyser. De The Absence à From The Get-Go en passant par Kill Your Darlings, ils renouvellent le genre avec désinvolture, comme le laisse deviner le titre de leur album, qui aurait pu aussi s’appeler Modern Nostalgia !

site web facebook twitter youtubeInstagramPhotos

 

LIESA VAN DER AA « Easy Alice »

LiesaVanDerAa_EasyAlice_Visuel(28/02/2019 – Autoproduction / Bigwax)

C’est un véritable album concept que propose ici la musicienne anversoise autour de son double (maléfique ?) Easy Alice, femme forte, speed, puissante, presque macho. Rencontre improbable entre Prince et Zappa, entre Kafka et Britney Spears, entre la musique et l’image (un film éponyme arrive au printemps), voilà un disque un brin schizophrène mais fortement addictif, de la légèreté faussement candide de Melody ou Maximum Joy aux vénéneux Cynical Brothers.

site web facebook50 twitter soundcloudyoutube

 

EMMANUEL TUGNY « Délie »

EmmanuelTugny_Délie_Visuel_moyen(17/01/2020 – Boom records / Inouïe Distribution)

Cinq siècles. C’est peu ou prou l’âge des textes de Maurice Scève que l’écrivain, musicien et ex-diplomate malouin a choisi de mettre en musique, avec de nouveaux complices. Autant dire que si Tugny laisse ainsi la plume à un autre (comme il le fit avec Tristan Corbière pour « Armor » en 2017), aussi loin dans l’Histoire de surcroît, c’est qu’il y a une raison. La modernité de mots qui sont autant de planches d’appel vers l’intangible, le sublime, d’affirmation de la capacité de l’art à nier la finitude au-delà des limites du corps et du monde, portés par la voix de son père Christian Prigent (« quel meilleur plus vieux que moi ? ») : c’est ce qui a motivé cette singulière et salvatrice démarche de transmission.

facebook

 

SUPER PARQUET « Super Parquet »

U05_140x125_2 volets_4mm_1CD2(15/11/2019 – Pagans / Inouïe Distribution)

Découvert aux Trans 2016 où il fit sensation avant d’enchaîner les concerts, le quartet (venu pour moitié des musiques électroniques et pour moitié du trad) invente un passionnant territoire où drone et bourdon se mélangent, où le dancefloor s’appelle aussi parquet, où l’on conjugue naturellement richesse, puissance, transe et simplicité, en live comme sur disque. Un premier album d’autant plus attendu.

site web facebook  soundcloud

 

GEYSIR « Malsamaj »

GEYSIR_Malsamaj_VisuelAlbum(15/11/2019 – Figures Libres Records / L’Autre Distribution)

Derrière ce nom aux consonances islandaises et ce titre d’album en esperanto (qui signifie différent) se cache le couple formé par les ex NestorIsBianca Marie-Céline Leguy et Lionel Laquerrière (complice de Yann Tiersen au sein d’ESB ou musicien pour Mesparrow). Bien qu’électronique, pointu et essentiellement instrumental, voilà un disque pourtant charnel, pop et facile d’accès, dès l’introductif Tessin jusqu’au nostalgique Vague en passent par un Aqualung riche en émotion ou un saisissant Le Mond (avec la voix et l’influence du singulier Fred und Luna). Sans oublier l’impressionnant single Heat Me. Geysir fait surgir voyages étranges et rêves chaleureux dans la réalité, avec simplicité et talent.

facebook  bandcamp

THÉ VANILLE « Ville hantée » ep

TheVanille_VilleHanteeEP_visuel(01/11/2019 – Autoproduction / Bako Records)

Malin comme le titre de son nouveau disque, le trio de Tours sais mélanger les genres comme ici les lettres pour créer un drôle de monstre gentil, dont les aïeux seraient aussi bien Deerhoof, Nirvana et King Gizzard que No Doubt ou les B52s. Le riff accrocheur de Wonsy Betty ou le leitmotiv de Vortex In My Cortex ont déjà largement fait leur preuve sur des scène chauffées à blanc, les voici en bonne compagnie sur un disque habité.

site web facebook  youtubeInstagram

 

LA FELINE « Vie Future »

LA FELINE « Vie future » (11/10/2019 – Kwaidan / Differ-Ant) – Après deux albums (Adieu l’enfance, Triomphe) puis un livre (Dialectique de la pop) largement acclamés, Agnès Gayraud aka La Féline revient avec un disque pour ainsi dire cosmique, marqué par le cycle de la vie qu’elle a expérimenté durant son écriture, entre deuil et maternité. Depuis l’introductif Palmiers sauvagesjusqu’aux presque mystiques Où est passée ton âmeet Visions de Dieuen passant par le superbe Effet de nuit, c’est la bande-son de notre présent menacé que dessine La Féline, entre cold-wave et balades astrales. Le voyage s’annonce inquiétant mais palpitant.

site web facebook twitter youtube

 

HILDEBRANDT  » îLeL »

 

Hildebrandt_iLeL_VisuelAlbum(13/09/2019 – At(h)ome / Sony) Depuis son premier album « Les Animals » en 2016, Hildebrandt a fait du chemin. Après avoir exploré en chanson la recherche d’humanité et la rencontre de sa partie animale, le voilà maintenant en quête de son pendant féminin. Le virage est conséquent, mais la question reste la même : comment trouver sa place quand on ne rentre pas dans les cases ?

Sous des tonalités pop teintées de blues, rock et synthétiques, Hildebrandt étudie son double féminin (Je suis deuxTravesti), s’oppose à l’omnipotence du genre dans les rapports humains (Garde tout bas), et défend l’amour universel libéré des carcans sociaux (Qui de nous, Emilienne).

« îLeL » déshabille, démaquille, démasque, et surtout contemple.

site web facebook twitter soundcloud youtube

Gérald Genty « Là-haut »

GeraldGenty_La-haut_visuel(30/08/2019 – 30 Février / PIAS)

Voilà, Gérald Genty l’a fait. Cet album qu’on n’osait plus vraiment attendre, celui d’un fin mélodiste, auteur habile, musicien émérite qui, certes souvent pour le plus grand plaisir d’une partie d’entre nous, avait toujours préféré une certaine légèreté, avec un goût prononcé pour les jeux de mots si possibles les plus improbables. Son précédent album en fut sans doute le paroxysme, brillant exercice de style presque imposé par ses deux bambins alors qu’il pensait plutôt faire un album sur… la fin, la disparition, la mort. Et le voici, porté par les superbes MH370et Planeur. Et qu’on se rassure, on y retrouvera néanmoins ce qu’on aime chez Gérald, cette tendresse sincère, cette imagination singulière.

facebook twitter soundcloud youtube

THE REED CONSERVATION SOCIETY « EP1 »

TheReedConservationSociety_EP1_Visuel(12/07/2019 – Autoproduction / Inouïe Distribution)

Monté par deux ex-Verone autour des chansons de Stéphane « Oz » Auzenet, La Société de Préservation du Roseau pique son nom au leader du Velvet et consacre une chanson à Moe Tucker (Maureen) mais lorgne tout autant du côté de Big Star, et de la pop ligne claire des Go Betweens ou de The Apartments, voire d’ambiances oniriques à la David Lynch (comme le superbe Concrete). Plutôt classe.

 

facebook youtube