Promo indé / label / éditions / conseil / formation

SUPER PARQUET « Super Parquet »

U05_140x125_2 volets_4mm_1CD2(15/11/2019 – Pagans / Inouïe Distribution)

Découvert aux Trans 2016 où il fit sensation avant d’enchaîner les concerts, le quartet (venu pour moitié des musiques électroniques et pour moitié du trad) invente un passionnant territoire où drone et bourdon se mélangent, où le dancefloor s’appelle aussi parquet, où l’on conjugue naturellement richesse, puissance, transe et simplicité, en live comme sur disque. Un premier album d’autant plus attendu.

site web facebook  soundcloud

 

GEYSIR « Malsamaj »

GEYSIR_Malsamaj_VisuelAlbum(15/11/2019 – Figures Libres Records / L’Autre Distribution)

Derrière ce nom aux consonances islandaises et ce titre d’album en esperanto (qui signifie différent) se cache le couple formé par les ex NestorIsBianca Marie-Céline Leguy et Lionel Laquerrière (complice de Yann Tiersen au sein d’ESB ou musicien pour Mesparrow). Bien qu’électronique, pointu et essentiellement instrumental, voilà un disque pourtant charnel, pop et facile d’accès, dès l’introductif Tessin jusqu’au nostalgique Vague en passent par un Aqualung riche en émotion ou un saisissant Le Mond (avec la voix et l’influence du singulier Fred und Luna). Sans oublier l’impressionnant single Heat Me. Geysir fait surgir voyages étranges et rêves chaleureux dans la réalité, avec simplicité et talent.

facebook  bandcamp

THÉ VANILLE « Ville hantée » ep

TheVanille_VilleHanteeEP_visuel(01/11/2019 – Autoproduction / Bako Records)

Malin comme le titre de son nouveau disque, le trio de Tours sais mélanger les genres comme ici les lettres pour créer un drôle de monstre gentil, dont les aïeux seraient aussi bien Deerhoof, Nirvana et King Gizzard que No Doubt ou les B52s. Le riff accrocheur de Wonsy Betty ou le leitmotiv de Vortex In My Cortex ont déjà largement fait leur preuve sur des scène chauffées à blanc, les voici en bonne compagnie sur un disque habité.

site web facebook  youtubeInstagram

 

LA FELINE « Vie Future »

LA FELINE « Vie future » (11/10/2019 – Kwaidan / Differ-Ant) – Après deux albums (Adieu l’enfance, Triomphe) puis un livre (Dialectique de la pop) largement acclamés, Agnès Gayraud aka La Féline revient avec un disque pour ainsi dire cosmique, marqué par le cycle de la vie qu’elle a expérimenté durant son écriture, entre deuil et maternité. Depuis l’introductif Palmiers sauvagesjusqu’aux presque mystiques Où est passée ton âmeet Visions de Dieuen passant par le superbe Effet de nuit, c’est la bande-son de notre présent menacé que dessine La Féline, entre cold-wave et balades astrales. Le voyage s’annonce inquiétant mais palpitant.

site web facebook twitter youtube

 

HILDEBRANDT  » îLeL »

 

Hildebrandt_iLeL_VisuelAlbum(13/09/2019 – At(h)ome / Sony) Depuis son premier album « Les Animals » en 2016, Hildebrandt a fait du chemin. Après avoir exploré en chanson la recherche d’humanité et la rencontre de sa partie animale, le voilà maintenant en quête de son pendant féminin. Le virage est conséquent, mais la question reste la même : comment trouver sa place quand on ne rentre pas dans les cases ?

Sous des tonalités pop teintées de blues, rock et synthétiques, Hildebrandt étudie son double féminin (Je suis deuxTravesti), s’oppose à l’omnipotence du genre dans les rapports humains (Garde tout bas), et défend l’amour universel libéré des carcans sociaux (Qui de nous, Emilienne).

« îLeL » déshabille, démaquille, démasque, et surtout contemple.

site web facebook twitter soundcloud youtube

Gérald Genty « Là-haut »

GeraldGenty_La-haut_visuel(30/08/2019 – 30 Février / PIAS)

Voilà, Gérald Genty l’a fait. Cet album qu’on n’osait plus vraiment attendre, celui d’un fin mélodiste, auteur habile, musicien émérite qui, certes souvent pour le plus grand plaisir d’une partie d’entre nous, avait toujours préféré une certaine légèreté, avec un goût prononcé pour les jeux de mots si possibles les plus improbables. Son précédent album en fut sans doute le paroxysme, brillant exercice de style presque imposé par ses deux bambins alors qu’il pensait plutôt faire un album sur… la fin, la disparition, la mort. Et le voici, porté par les superbes MH370et Planeur. Et qu’on se rassure, on y retrouvera néanmoins ce qu’on aime chez Gérald, cette tendresse sincère, cette imagination singulière.

facebook twitter soundcloud youtube

THE REED CONSERVATION SOCIETY « EP1 »

TheReedConservationSociety_EP1_Visuel(12/07/2019 – Autoproduction / Inouïe Distribution)

Monté par deux ex-Verone autour des chansons de Stéphane « Oz » Auzenet, La Société de Préservation du Roseau pique son nom au leader du Velvet et consacre une chanson à Moe Tucker (Maureen) mais lorgne tout autant du côté de Big Star, et de la pop ligne claire des Go Betweens ou de The Apartments, voire d’ambiances oniriques à la David Lynch (comme le superbe Concrete). Plutôt classe.

 

facebook youtube

JÉRÔME MINIÈRE « Une clairière »

JeromeMiniere_UneClairière_cover(14/06/2019 – Objet Disque / Kuroneko)

Exilé au Québec depuis 25 ans, l’ex-Lithium y a construit une belle carrière peut-être un peu loin de nos radars, mais le revoici, signé sur le label monté par Rémy « Chevalrex » Poncet qui l’a aidé à faire de ce nouvel album un de ses disques les plus cohérents. On y retrouve la poésie rare des sons et des mots, abrupte mais lumineuse, d’un des artistes les plus attachants et singuliers de ce côté ou l’autre de l’océan. Perles pop entêtantes (Cascades, Le beau vide), pont avec ses disques québécois (La vérité est une espèce menacée), groove foutraque (La somme des jours) ou longue balade en clair-obscur (La beauté), entrer dans Une clairière va donner envie de redécouvrir toute une œuvre synthétisée ici avec brio.

site web facebook twitter bandcampInstagram

ANGLE MORT & CLIGNOTANT « Code PIN »

AngleMortClignotant - Code PIN - Visuel(31/05/2019 – Fauchage Collectif / Atypeek)

Ces deux chauffards se sont fait connaître avec une série d’hymnes jouissifs et débiles entre electro décomplexée, trap abrasif, textes absurdes dont l’obsession automobile semble un peu s’éloigner, et envie d’offrir à chaque fois des moments de joie collective dansante et exubérante. Ballade lorgnant vers une eurodance un peu crade (L’Autoroute du plaisir), hymnes pour les dancefloors tour à tour electro (La Piste de danse), jungle tropicaliste (Chenille) voire gabber (Chauffeur), ils ne s’interdisent rien, surtout lorsqu’il s’agit d’aller chercher des invités tel Cadillac de Stupeflip pour chroniquer la lose (Parfois c’est beau) ou Dalla$ pour s’amuser du rap en inventant un langage cryptique (Sunny). Notez bien ce sacré numéro.

facebook twitter soundcloudyoutube

WE ONLY SAID « My Oversoul »

We Only Said - My Oversoul - Visuel(24/05/2019 – Les Disques Normal / L’Autre Distribution)

Le groupe rennais emmené par Florian Marzano puise depuis ses débuts dans les textes de l’écrivain Nathalie Burel et dans un son subtilement 90s, circulant entre post-rock, indie-pop et electro expérimentale, avec assez de ténacité pour tracer un chemin bien à lui. Des membres de Mermonte, le batteur de Vincent Dupas, les guitares de Mathias Prime membre originel du groupe, entre autres : c’est presque une synthèse de tout le rock de « l’ouest » que fait grandir en son creuset We Only Said. A tel point qu’on peine : à quel artiste les comparer ? Il y en aurait beaucoup, on l’a sur le bout de la langue…

facebooksoundcloudyoutubebandcamp