Promo indé / label / éditions / conseil / formation

ANTOINE HENAUT « Par défaut »

AntoineHenaut_ParDefaut_visuelAlbum(01/05/2020 numérique – TBA physique – 30 Février / PIAS)

Si l’on pense à Fersen et Delerm en première écoute, c’est pourtant bien du côté belge de la frontière où se situe son village qu’habite Antoine, et cela se ressent. Une forme de désinvolture que seul le brio d’une plume alerte et sans complexe procure, dans un rôle de loser magnifique pour lequel nos voisins excellent bien souvent, comme il le démontre flanqué d’une fanfare aux arrangements malins sur « Le copain ».

 

site webfacebookInstagram youtube

 

VERSARI « Sous la peau »

Versari - Sous la peau - visuel album(10 24/04/2020 numérique – TBA physique – T-Rec / Inouïe Distribution)

Ingé son (Maud Lübeck, Brisa Roché…) ou sideman (Adam H), l’ex Hurleurs Jean-Charles Versari retrouve avec un appétit d’ogre ses deux complices Laureline Prod’homme et Cyril Bilbeaud (Zone Libre, Sloy). Il n’y a qu’eux qui osent un rock aussi sombre, puissant sans être lourd et… francophone. Cela pourrait nous sembler incongru ici (surtout quand on sait que Jean-Charles est bilingue), mais commence à leur ouvrir des portes à l’étranger, tandis  qu’Adrian Utley (Portishead) renouvelle sa complicité avec le trio en l’appuyant de ses guitares. Sans compromis, même si les atours pop du premier single Des images constituent une porte d’entrée dans ce monde sombre et inquiétant mais chaud, comme ça doit l’être… sous la peau.

site web facebook twitter

ORWELL « Parcelle brillante »

Orwell_ParcelleBrillante_visuel(24/04/2020 numérique – TBA physique – Europop2000 / Inouïe Distribution)

Amené à se pencher sur les histoires imaginées par l’écrivain Theodore Sturgeon, Jérôme Didelot y a trouvé matière à poursuivre le chemin original que trace sa formation depuis l’aube des années 2000 : celle d’une pop ligne claire, francophone, pariant sur des arrangements visant l’intemporel plutôt que l’air du temps. Le single introductif Jamais assez en duo avec Armelle Pioline (Superbravo, Holden) ou des perles comme Les ondes et Les mains de Bianca illustrent bien le savoir-faire des artisans pop de Nancy. De l’instru d’ouverture Dérivation au délicat Dors encore, les thèmes de la solitude mais aussi et surtout de la différence (celle qui fait émerger de nouveaux possibles), chers à Sturgeon, parcourent l’album. C’est d’ailleurs à lui qu’est emprunté le titre de l’album, Parcelle brillante. Pourvu qu’on sache la voir, ou comment parfois un outsider se révèle, justement, le meilleur pari…

facebook50 twitter 50Instagramsoundcloudyoutube bandcamp

 

THE REED CONSERVATION SOCIETY « EP2 »

TheReedConservationSociety_EP2_Visuel(17/04/2020 numérique – TBA physique – Autoproduction / Inouïe Distribution)

On attend un peu au tournant le trio constitué par Stéphane « Oz » Auzenet tant le premier EP de ces adeptes de la pop ligne claire fut une bonne surprise de l’été dernier pour les amateurs du genre. En soignant de plus belle des arrangements qui ne boudent ni cuivres ni cordes, les parisiens offrent un écrin encore plus soyeux à leurs séduisantes mélodies, entre autres avec le premier single « Astronomy Divine ».

facebook youtube

 

THE ANIMEN « Same Sun / Different Light »

the-animen-album-cover-same-sun-different-light_801874(20/03/2020 – Two Gentlemen / Differ-Ant)

Voici de solides piliers de la scène rock suisse, dont la richesse aura déjà marqué les dernières années, à la croisée des cultures et sans complexe, à l’instar de ce quartet de Carouge (près de Genève), précédé d’une belle réputation scénique. En décidant pour ce 3e album de « casser les règles à la con » qu’ils s’étaient imposés par le passé, c’est sous la houlette de Samy Osta (Feu!Chatterton, La Femme) qu’ils livrent un disque malin et nonchalant, riche en trouvailles mélodiques derrière la formule rock’n’roll on ne peut plus classique, et portée par la voix chaude de Théo Wyser. De The Absence à From The Get-Go en passant par Kill Your Darlings, ils renouvellent le genre avec désinvolture, comme le laisse deviner le titre de leur album, qui aurait pu aussi s’appeler Modern Nostalgia !

site web facebook twitter youtubeInstagramPhotos

 

LIESA VAN DER AA « Easy Alice »

LiesaVanDerAa_EasyAlice_Visuel(28/02/2019 – Autoproduction / Bigwax)

C’est un véritable album concept que propose ici la musicienne anversoise autour de son double (maléfique ?) Easy Alice, femme forte, speed, puissante, presque macho. Rencontre improbable entre Prince et Zappa, entre Kafka et Britney Spears, entre la musique et l’image (un film éponyme arrive au printemps), voilà un disque un brin schizophrène mais fortement addictif, de la légèreté faussement candide de Melody ou Maximum Joy aux vénéneux Cynical Brothers.

site web facebook50 twitter soundcloudyoutube

 

EMMANUEL TUGNY « Délie »

EmmanuelTugny_Délie_Visuel_moyen(17/01/2020 – Boom records / Inouïe Distribution)

Cinq siècles. C’est peu ou prou l’âge des textes de Maurice Scève que l’écrivain, musicien et ex-diplomate malouin a choisi de mettre en musique, avec de nouveaux complices. Autant dire que si Tugny laisse ainsi la plume à un autre (comme il le fit avec Tristan Corbière pour « Armor » en 2017), aussi loin dans l’Histoire de surcroît, c’est qu’il y a une raison. La modernité de mots qui sont autant de planches d’appel vers l’intangible, le sublime, d’affirmation de la capacité de l’art à nier la finitude au-delà des limites du corps et du monde, portés par la voix de son père Christian Prigent (« quel meilleur plus vieux que moi ? ») : c’est ce qui a motivé cette singulière et salvatrice démarche de transmission.

facebook

 

SUPER PARQUET « Super Parquet »

U05_140x125_2 volets_4mm_1CD2(15/11/2019 – Pagans / Inouïe Distribution)

Découvert aux Trans 2016 où il fit sensation avant d’enchaîner les concerts, le quartet (venu pour moitié des musiques électroniques et pour moitié du trad) invente un passionnant territoire où drone et bourdon se mélangent, où le dancefloor s’appelle aussi parquet, où l’on conjugue naturellement richesse, puissance, transe et simplicité, en live comme sur disque. Un premier album d’autant plus attendu.

site web facebook  soundcloud

 

GEYSIR « Malsamaj »

GEYSIR_Malsamaj_VisuelAlbum(15/11/2019 – Figures Libres Records / L’Autre Distribution)

Derrière ce nom aux consonances islandaises et ce titre d’album en esperanto (qui signifie différent) se cache le couple formé par les ex NestorIsBianca Marie-Céline Leguy et Lionel Laquerrière (complice de Yann Tiersen au sein d’ESB ou musicien pour Mesparrow). Bien qu’électronique, pointu et essentiellement instrumental, voilà un disque pourtant charnel, pop et facile d’accès, dès l’introductif Tessin jusqu’au nostalgique Vague en passent par un Aqualung riche en émotion ou un saisissant Le Mond (avec la voix et l’influence du singulier Fred und Luna). Sans oublier l’impressionnant single Heat Me. Geysir fait surgir voyages étranges et rêves chaleureux dans la réalité, avec simplicité et talent.

facebook  bandcamp

THÉ VANILLE « Ville hantée » ep

TheVanille_VilleHanteeEP_visuel(01/11/2019 – Autoproduction / Bako Records)

Malin comme le titre de son nouveau disque, le trio de Tours sais mélanger les genres comme ici les lettres pour créer un drôle de monstre gentil, dont les aïeux seraient aussi bien Deerhoof, Nirvana et King Gizzard que No Doubt ou les B52s. Le riff accrocheur de Wonsy Betty ou le leitmotiv de Vortex In My Cortex ont déjà largement fait leur preuve sur des scène chauffées à blanc, les voici en bonne compagnie sur un disque habité.

site web facebook  youtubeInstagram