Promo indé / label / éditions / conseil / formation

Billets par JP

DAAU « Hineininterpretierung »

DAAU-hineininterpretierung (22/09/2017 – Radical Duke / L’Autre Distribution)

A l’occasion du 25e anniversaire de leur formation (ils ont débuté très jeunes), les anversois de Die Anarchistische AbendUnterhaltung (« le divertissement anarchiste nocturne », c’est de l’allemand) reprennent certains de leurs titres les plus emblématiques. Virtuoses d’instruments réservés en principe à la musique dite classique mais rock dans l’attitude, c’est sous la coupe de l’ex- dEUS Ruddy Trouvé qu’ils ont su marier l’énergie de leur début avec le raffinement musical du parcours qui a suivi, les menant sur toutes les scènes d’Europe.

site web facebook twitter soundcloudyoutube

 

HOP POP HOP Festival 2e édition

HopPopHop2017_logo (15-16/09/2017 – Orléans)

Deuxième édition du festival monté par L’Astrolabe et placé sous le signe de l’émergence artistique : plus de 35 groupes et artistes à découvrir dans 6 lieux du centre-ville d’Orléans, dans tous les styles. Festif, populaire et singulier, voilà un événement monté par des passionnés et qui trouve sa place dans le calendrier pour bien terminer l’été.

 

site web facebook twitter 50 youtubeInstagramSpotify

NICOLAS PAUGAM « Boustrophedon »

NicolasPaugam_Boustrophedon_Visuel(25/08/2017  – Microcultures / Differ-Ant)

Avec sa voix haut perchée, son écriture haute en couleur et son charme presque brésilien, le trublion revient pour un nouvel album peut-être un peu plus pop que ses précédents. Qu’il soit sur des thèmes graves (le Bataclan en filigrane du « Dortoir du Bon Dieu »), ou plus légers (« Surmenage à Paris »), Paugam affirme un style bien à lui, prouvant avec brio qu’on peut faire de la chanson agréable, riche, et de haute volée…

site web facebook twitter soundcloud

ADAM H « Abolition »

AdamH_Abolition_Visuel(25/08/2017 – T-Rec / L’Autre Distribution)

Né de la rencontre entre le songwriter américain Adam Hocker et le musicien et ingé son Jean-Charles Versari, Adam H n’a pas son pareil pour construire des atmosphères profondes et graves mais pourtant toujours teintées de couleurs douces et lumineuses, de la joie dans le désarroi (« There’s joy in disarray, Solace in dismay »). A la fois fragile et habitée, la voix d’Adam fait des merveilles, en particulier sur l’emblématique « Abolition Rag »…

site web facebook

TUE-LOUP « Total Musette »

Tue-Loup_TotalMusette_visuel(21/07/2017 – Microcultures / L’Autre Distribution)

Si la plume de Xavier Plumas a été largement saluée avec le retour en grâce des sarthois sur « 9 » (2012) et « Ramo » (2016), on se souvient que leur reprise de « Mon Amant de St Jean » sur « La Bancale » (2e album) fut un joli coup de projecteur pour le groupe. Même si « Total Musette » est bourré de tubes (sérieusement), pas de calcul marketing pour autant avec ce nouveau disque, plutôt l’envie de redonner vie à leur manière (et sans accordéon !) à ce répertoire, « un vieux rêve qui, en souriant expliquerait qu’il est né avec le Front Populaire, au temps des guinguettes, des enthousiasmes galopants, des promesses tenues, quand les coeurs battaient à l’unisson ».

site web facebook twitter soundcloudyoutube

 

EMMANUEL TUGNY « Armor »

EmmanuelTugny_Armor_Visuel

(30/06/2017 – Vila Mariana / Rue Stendhal)

Figure du poète maudit pour Verlaine, Tristan Corbière a toujours eu une place à part pour Emmanuel Tugny. C’est presque une gageure que de mettre en musique des vers volontairement tordus, arythmiques, reflets du corps et du destin de son auteur. Et un pari que de le faire porter ses mots par une voix féminine. Saisissant.

facebook

 

THIS IS NOT A LOVE SONG Festival

 

TINALS2017_affiche1402(09-10-11/06/2017 – Paloma / Nîmes) – Le rendez-vous devenu incontournable de la musique indé fêtera son cinquième anniversaire sous le soleil de Nîmes, dans un environnement à taille humaine, avec des références et groupes historiques tels que Primal Scream, Grandaddy, Echo & The Bunnymen, Royal Trux aussi bien que leurs héritiers Archie & The Bunkers, Shame, Slaves, Pond ou Jake Bugg. Beaucoup de guitares mais aussi du hip-hop et de l’électro (Moderat), des retours (Rocky déjà là en 2014, Thee Oh Sees en 2015), des artistes venus du monde entier, des valeurs sûres aux côtés de petits nouveaux dont vous entendrez peut-être parler pour la première fois…TINALS c’est plus de 50 groupes, 5 scènes, mais aussi des ateliers, un jardin éphémère, et des animations jeune public.

 

 

site web facebook twitter youtube

FREDDA « Land »

Fredda_LAND-COVERHD(26/05/2017 – 03h50 / L’Autre Distribution)

Dans la continuité de son précédent disque réalisé par Sammy Decoster, le 5e album de Fredda s’inspire avec encore plus de brio de la scène de Tucson. Stéphane Louvain qui tient la guitare retrouve ainsi Jim Waters au mixage (les Little Rabbits du premier avaient enregistré chez le second à la fin des 90s), Naïm Amor pose sa guitare sur le lumineux « Maintenant », et la rythmique Nicolas Desse / Alexandre Viudes (Erevan Tusk) puise juste ce qu’il faut d’inspiration chez Convertino/Burns (aka Calexico). Appuyée parfois sur son compagnon Pascal Parisot à la voix (superbes « Siestes Anciennes » et « Le Gardien des Fleurs ») ou à la composition (« Ma Rivière », « Au Grand Tomple »), Fredda signe là un album baigné de lumière où la pureté de sa voix et la richesse de son écriture font merveille.

site web facebook  soundcloudyoutube

PETER HARPER « Break The Cycle »

PETER HARPER - BREAK THE CYCLE - COVER(26/05/2017 – Last 3 Rhinos / La Baleine)

Bien que le timbre de voix comme les influences ne laissent guère de doute sur le lien entre Peter Harper et son illustre ainé Ben, on avait déjà compris avec son premier album éponyme que le chanteur à la guitare ténor était bien plus qu’un simple « frère de ». Avec Sheldon Gromberg aux manettes (collaborateur de Rickie Lee Jones ou  Mark Eitzel), ce second album bénéficie d’une production un cran au-dessus et Peter ne devrait pas avoir à forcer de son charme naturel pour séduire encore plus de fans. On retrouve ainsi sa voix aussi chaude que fragile sur un intime et lumineux « See You Smile » ou encore sur un « Break The Cycle » politique mais toujours tourné vers l’espoir. On a hâte qu’il nous raconte un peu plus chacune des chansons qui jalonnent ce second disque !

site web facebook50 twitter soundcloudyoutube

GERALD GENTY « Hipopopopopopopopopotame »

GeraldGenty_album_visuel(28/04/2017 – 30 Février / PIAS)

Cinquième album studio pour Gérald Genty qui, devant initialement porter sur la mort, fut fraichement repensé par l’intervention de ses deux p’tits bouts complètement incontrôlables. Rocambolesque, atypique et coloré, Hippopopopopopopopopopopotame se compose de 38 chansons de dix secondes à deux minutes parsemées de jeux de mots, mettent en scène Monsieur Fer à Repasser dans un gouffre abyssal, les globules rouges et plaquettes de grand mère ou encore Chroustian croquant des biscottes. Vue l’ambiance, un peu de légèreté ne fait pas de mal !

site webfacebook twitter youtube